Prêts immobiliers

Découvrez nos solutions de financement immobilier et choisissez le crédit adapté à vos attentes

Quel crédit immobilier pour votre projet ?

Pour l’achat de votre résidence principale ou d’une résidence secondaire, bénéficiez d’une solution de financement à taux fixe et modulable selon vos revenus avec le prêt Modeliz.

 

Si vous avez besoin d’acquérir un nouveau logement avant d’avoir revendu l’ancien, le prêt Relais vous permet de gérer le décalage de trésorerie et de vendre dans les meilleures conditions.

 

Avec un prêt In Fine, vous remboursez les intérêts tout au long de la durée de l’emprunt et la totalité du capital à l’échéance du prêt. 

Vous pouvez aussi opter, avec l’accord de la Banque, pour un taux révisable avec le prêt Fleximmo.

 

Quelle que soit la nature de votre projet immobilier*$ : achat, rénovation ou investissement locatif, votre conseiller bancaire CCF vous proposera la solution adaptée à votre situation et vous accompagnera étape par étape jusqu’au déblocage des fonds.

 

Tout crédit servant à l’acquisition d’un bien immobilier, à la réalisation de travaux de construction, ou garanti par une hypothèque, est un crédit immobilier.

 

  • Financement immobilier réservé aux clients particuliers majeurs, sous réserve d’étude et d’acceptation de votre dossier par le CCF (prêteur). L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si le prêt n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser à l’emprunteur les sommes versées. Prêt immobilier destiné à financer l’acquisition (et les travaux éventuels liés à l’immeuble acquis) ou la construction d’un immeuble à usage d’habitation ou à usage professionnel et d’habitation.

     

Prêt à Taux Fixe MODELIZ

  • Premier achat, nouvelle acquisition d’un logement ou d’une résidence secondaire
  • Montant minimum : 20000 euros
  • Durée : mini 12 mois, max 300 mois
  • Taux fixe
  • Echéances modulables selon vos revenus*$
  • Dans les limites des dispositions contractuelles et sous réserve de l’acceptation de la banque. La première demande de modulation ne peut être effectuée qu’à l’issue d’un délai de 12 mois à dater du point de départ de la période d’amortissement du prêt. Un délai minimum de 12 mois doit être respecté entre deux demandes successives de modulation. Aucune modulation ne pourra intervenir dans les 12 mois restant à courir au titre du prêt.

Prêt Relais

  • La solution pour effectuer votre opération d'achat revente en toute sérénité
  • Montant minimum : 30000 euros
  • Durée : mini 12 mois
  • Taux fixe
  • Echéances modulables : non

Prêt In Fine

  • Achat d'un bien immobilier pour le louer
  • Paiement des seuls intérêts et des primes assurances avec remboursement du capital à la fin du crédit
  • Durée : mini 12 mois, max 180 mois
  • Taux fixe
  • Echéances modulables : non

Prêt à Taux Révisable FLEXIMMO

  • A la hausse comme à la baisse vos remboursements suivent les fluctuations de l'Euribor*$
  • Montant minimum : 20000 euros
  • Durée : mini 12 mois, max 240 mois
  • Taux révisable
  • A tout moment, retour possible à taux fixe*$ et remboursements anticipés sans pénalités*$.
  • EURIBOR ( Euros Interbank Offered Rate ou en Français TIBEUR = Taux Interbancaire Offert en Euros) : désigne le taux interbancaire annuel offert en euros par des banques de référence, coté quotidiennement par la fédération Bancaire de l’Union Européenne (FBE) et l’association des marchés financiers (ACI) et publié sur le site de la Banque de France.

  • Selon conditions prévues dans l’offre de prêt. 
    En tant que de besoin, il est précisé que, un contrat de prêt étant nécessairement à titre onéreux, le taux débiteur appliqué (indice + marge) ne pourra jamais, quelle que soit l’évolution de l’indice, être inférieur à zéro.

  • Sauf  en cas de remboursement après transformation du taux initialement révisable en taux fixe (dans ce cas, l’indemnité de remboursement par anticipation prévue au contrat de prêt sera due par l’emprunteur).

Quelles garanties pour votre crédit immobilier ?

Lorsque vous contractez un prêt immobilier, votre partenaire bancaire vous demande une garantie. Cette garantie permet à votre banque de se protéger contre les risques du crédit. En cas de non-remboursement de tout ou partie de votre emprunt, l’établissement prêteur pourra réaliser la garantie pour recouvrer tout ou partie de sa créance au titre du prêt consenti.

 

Il existe différents types de garantie de prêt immobilier.

 

La société de cautionnement

La société de cautionnement est un organisme qui se porte garant du remboursement de votre crédit immobilier en cas de non-remboursement de ce dernier.  Après avoir réglé le prêteur en lieu et place de l’emprunteur défaillant, la société de cautionnement  peut être amenée, à défaut de solution amiable, à exercer des recours légaux à l’encontre de l’emprunteur, ce qui peut notamment conduire à la saisie puis la vente du bien immobilier financé ou de tout autre bien de l’emprunteur et/ou de la caution éventuelle.

 

 

  • Taux nominal annuel, actuellement en vigueur susceptible de variation. Les intérêts produits par les sommes déposées sur un Livret A sont exonérés en France d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux en l'état actuel de la réglementation. 

L'hypothèque

L’hypothèque est une garantie réelle portant sur un bien ou un droit immobilier consentie au bénéfice du prêteur. L’hypothèque porte soit sur un bien (ou un droit) de l’emprunteur soit sur un bien (ou un droit) appartenant à un tiers.

 

En cas de vente du bien immobilier hypothéqué, le prix de vente sera affecté au remboursement de la créance du prêteur.

 

En cas d’inexécution par l’emprunteur de ses engagements (par exemple : non-paiement des échéances du prêt), le prêteur pourra engager, dans le respect de la réglementation applicable, une procédure de saisie immobilière de l’immeuble hypothéqué et le faire vendre afin d’obtenir le remboursement de sa créance. La personne qui a consenti la garantie (l’emprunteur ou un tiers) se trouvera alors dépossédée du bien immobilier.

 

 

  • Taux nominal annuel, actuellement en vigueur susceptible de variation. Les intérêts produits par les sommes déposées sur un Livret A sont exonérés en France d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux en l'état actuel de la réglementation. 

L'hypothèque légale spéciale de prêteur de deniers

L’hypothèque légale spéciale de prêteur de deniers est une garantie réelle qui bénéficie au prêteur ayant consenti un prêt destiné à financer l’acquisition d’un bien immobilier. Elle porte sur le bien immobilier financé. L'hypothèque légale spéciale de prêteur de deniers est un droit donné au prêteur d’être remboursé par préférence en cas de vente du bien immobilier financé donné en garantie.

 

En cas d’inexécution par l’emprunteur de ses engagements (par exemple : non-paiement des échéances du prêt), le prêteur pourra engager, dans le respect de la réglementation applicable, une procédure de saisie immobilière du bien immobilier financé et le faire vendre afin d’obtenir le remboursement de sa créance. L’emprunteur se trouvera alors dépossédé de ce bien immobilier.

 

  • Taux nominal annuel, actuellement en vigueur susceptible de variation. Les intérêts produits par les sommes déposées sur un Livret A sont exonérés en France d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux en l'état actuel de la réglementation. 

La caution solidaire

La caution solidaire est une garantie personnelle consentie par un tiers au bénéfice du prêteur. La personne qui se porte caution s’engage à régler au prêteur toutes sommes dues par l’emprunteur au titre du prêt à hauteur du montant de son cautionnement.

 

En cas d’impayé(s) sur le prêt, le prêteur pourra demander à la caution de régler cet/ces impayé(s) au lieu et place de l’emprunteur sans même que le prêteur soit obligé de poursuivre l’emprunteur en premier.

 

Le patrimoine de la caution pourra être saisi et vendu (avoirs financiers, biens meubles, biens immeubles...) pour rembourser la créance du prêteur.

 

 

  • Taux nominal annuel, actuellement en vigueur susceptible de variation. Les intérêts produits par les sommes déposées sur un Livret A sont exonérés en France d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux en l'état actuel de la réglementation. 

Choisir une assurance emprunteur

L'assurance emprunteur*$ vous protège, vous et vos proches, en prenant en charge tout ou partie de votre emprunt selon les modalités de votre contrat lorsque vous êtes victime d’un accident ou d’une maladie entrainant un arrêt de travail, une invalidité,  la perte totale d’autonomie ou  le décès.

Vous êtes à l’abri des conséquences financières de ces événements par nature imprévisibles.

 

Equivalence des garanties de l'Assurance emprunteur CCF (PDF - 0.2 MO)

 

 

Convention AERAS et Assurance Emprunteur

 

La Convention AERAS : s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé facilite l'accès à l'assurance et à l'emprunt des personnes ayant ou ayant eu un problème de santé.

 

  • La banque vous propose d'adhérer au contrat d'assurance collective N° 001/900/32 - HSBC Garanties Emprunteur souscrit par le CCF auprès de HSBC Assurances Vie (France), entreprise régie par le code des assurances. Dans la limite des dispositions contractuelles et sous réserve de l’acceptation de l’assureur. Si l’emprunteur ne souhaite pas adhérer à l’assurance proposée, il peut souscrire un autre contrat d’assurance présentant un niveau de garantie équivalent auprès de l’assureur de son choix. 

Vos questions fréquentes

Vous devez d’abord  réfléchir à votre projet immobilier avec précision, c’est-à-dire calculer votre budget le plus précisément possible : le montant de votre apport personnel et la mensualité que vous pouvez consacrer à votre achat.

En général, votre taux d’endettement ne doit pas dépasser le tiers de vos revenus.  Ensuite, étudiez les différentes offres bancaires sans vous arrêter au seul taux de crédit mais en comparant aussi les coûts de l’assurance emprunteur, de la garantie et des frais de dossier.

La stabilité professionnelle est souvent exigée pour l’obtention d’un crédit immobilier(1). Vous devrez notamment fournir à la banque des justificatifs de vos revenus et de vos charges.

Par ailleurs, un apport personnel d’au moins 10 %  (hors frais de notaire et d’agence) est généralement demandé.

Les frais de garantie et l’assurance emprunteur sont des frais à ajouter systématiquement au remboursement du crédit.  Il existe différentes garanties à différents coûts et ces derniers varient avec le montant du prêt garanti.  A titre d’exemple, une caution Crédit Logement pour un montant emprunté de 250 000 €  coûte environ 3000 €.

Le coût de l'assurance emprunteur dépend de plusieurs critères tels que  l’âge et l’état de santé de l’assuré ou encore le montant et la durée du prêt.

Vous pouvez contracter une assurance habitation jusqu’à la veille de la signature de votre achat en précisant à l’assureur la date à laquelle vous rentrez dans votre logement.

Besoin d'aide ?

Nos équipes sont à votre disposition

Toutes les équipes du CCF, en agence comme au Centre de Relations Clients, vous accompagnent dans vos projets et répondent à vos questions.

Consultez nos pages d'aide en ligne

Trouvez les réponses aux questions que vous vous posez sur nos produits et services bancaires et laissez vous guider par nos tutoriels sur la gestion de vos comptes.